smet.NB.jpg

#SVOBODAYS

Projet international de recherche-création

articulé autour des innovations scéniques du scénographe Josef Svoboda.

Que sont les Svobodays ?

Les Svobodays sont des journées thématiques itinérantes s'appuyant sur l'œuvre du scénographe Josef Svoboda

qui ont pour objet d'interroger les liens de la scénographie à la lumière et aux technologies avancées,

et la façon de les enseigner dans le supérieur.

Au-delà de la découverte de l'œuvre du scénographe, souvent méconnue des jeunes générations,

il s'agit d'explorer ces liens dans la création théâtrale contemporaine

en conviant à chaque édition des professionnels et praticiens de la scène autour de thèmes renouvelés.

Un projet en deux phases :

 

 

 

 

 

A qui s'adressent les #Svobodays ?

Les Svobodays s'adressent aux étudiants des filières

scénographie, lumière, ingénierie scénique, arts du spectacle,

comme aux praticiens de la scène, professionnels en activité ou spectateurs,

qui s'intéressent à la fabrique du visuel scénique.

Ce programme s'adresse également à des jeunes non étudiants

(élèves de collèges et lycées, jeunes en difficulté d'orientation)

en proposant différents ateliers

de découverte des métiers techniques du spectacle.

A l'origine du projet

Les porteurs de projets, quatre professionnels de la scène également chercheurs et enseignants dans le supérieur,

se sont rencontrés il y a quelques années, animés d'un intérêt commun pour l'œuvre de Svoboda, les mutations technologiques de la scène et la transmission.

Ils sont à l'initiative de deux premiers Svobodays (Ensatt /Lyon-2018 et Esad /Séville-2019),

qui ont réunis des professionnels, professeurs, chercheurs et étudiants de différentes écoles.

Devant l'intérêt et l'accueil de ces premières journée,

l'envie est née de disséminer l'évènement dans d'autres écoles, de l'étoffer et lui donner plus d'ampleur,

en impliquant activement les étudiants dans la conception et la réalisation de ces manifestations.

 

Svoboday Madrid_(c)Photo_Eufrasio_Lucena
Workshop Seville (1).JPG
180427_ENSATT-Lyon-Svoboda_28_photo_(c)_

La première phase (2020-2022) fédère les étudiants en scénographie et lumière de 3 écoles partenaires :

ENSATT (Lyon  FR) - ESAD (Séville  SP) - JAMU (Brno  CZ)

pour la préparation des Svobodays.

 

La seconde phase (2022-2024) est une phase de dissémination,

avec l'organisation de Svobodays  

dans une dizaine d'écoles européennes proposant une filière de formation en scénographie.

 
 

Qui est Svoboda

portrait%20JS_edited.jpg

Josef Svoboda (1920-2002) est un scénographe tchèque qui a exercé entre 1941 et 2000 sur les scènes du monde entier, signant près de sept cents réalisations pour le théâtre et l’opéra.

Internationalement reconnu comme un maître en matière d’éclairage scénique, il l’est aussi pour avoir fait entrer en scène les technologies les plus avancées de son temps.

Par son étendue, sa force poétique et les innovations technologiques qu’elle met en jeu, l’œuvre de Svoboda peut se lire comme une synthèse des mutations de la scénographie advenues pendant la seconde moitié du XXe siècle, dont nous sommes aujourd’hui les héritiers.

Se pencher sur ses secrets de fabrique est une façon d’interroger et mettre en perspective nos pratiques contemporaines, et de familiariser les jeunes praticiens du théâtre avec les outils de demain.

Galerie 

Svoboda a une formation de menuisier ébéniste. Il réalise ses maquettes lui-même, le bois reste l'un de ses matériaux de prédilection

Texte en construction (La Traviata - 1992)

Un partenariat avec Siemens permet à Svoboda d'introduire le Laser sur scène (La Flûte Enchantée - 1970)

Décor de Svoboda pour la scène de la Reine de la Nuit dans le film de Forman "Amadeus" (1984)

Texte en construction (L'Echange - 1982)

Invité au MIT pour l'opéra de Luigi Nono "Intoleranza 60", Svoboda introduit dès 1965 le principe du broadcast avec les premiers eidophores (ancêtres des vidéoprojecteurs)

Les Propriétaires des Clefs (1962). Pour cette pièce de Kundera, Svoboda conçoit un principe de miroir noir dont émane une pyramide de faisceaux lumineux.

Svoboda utilise volontiers miroirs et réflexions pour transformer l'espace. Ici un miroir pneumatique qui devient concave, plan ou convexe selon la pression exercée.

Laterna Magika (1958). La comédienne entre en dialogue avec son image.

Polyekran (1967). L'un des premiers murs d'images, avec un principe de projection de diapositives sur un mur de caissons mobiles

texte en construction

texte en construction

Conférence de Svoboda sur l'éclairage basse-tension à l'université de San Francisco (1972)

texte en construction

texte en construction

texte en construction

Grafiti - 2002

texte en construction

Texte en conctruction (Tristan et Yseut - 1967)

La Flûte Enchantée (1961). Les dispositifs de Svoboda reposent sur une cinétique de la transformation au fil de l'action dramatique.

Texte en construction (cyclo découpé en lamelles - 1973 "Clovek")

Texte en construction (Oedipe Roi - 1963)

Entré très jeune au Théâtre national comme chef décorateur et directeur technique, Svoboda suit en parallèle des études d'architecture.

Texte en construction (rideau de lumière - Les Troyens - 1974)

Texte en construction

Texte en construction (La Mouette - 1988)

Roaming (1944). L'un des premiers dispositifs conçu par Svoboda pour la scène, avec projection d'images sur des cônes de tulle (projet interrompu par la fermeture des théâtres pendant le guerre).